Un autre monde numérique est possible

html« Comme on fait attention à ce qu’on mange, je crois qu’il faut aussi faire attention à la technologie qu’on consomme, pour que ça respecte l’écosystème numérique », apporte comme comparaison Marianne Corvellec, militante du logiciel libre.
Tout comme elle n’ingère « pas que du bio », elle croit qu’il est bien normal d’utiliser des logiciels propriétaires.
Toutefois...

> Suite de l''article " Un autre monde est possible " du 06 août 2016