La Commission européenne privilégie le logiciel libre

"Les solutions open source seront privilégiées"

Ce document "définit une vision pour la Commission, à savoir devenir une administration transformée numériquement, axée sur l'utilisateur et axée sur les données d'ici 2022", et il mentionne une préférence explicite pour les logiciels libres:

"Les solutions ‘open source’ seront privilégiées lorsqu'elles sont équivalentes en matière de fonctionnalités, de coût total et de cybersécurité" (page 7 du PDF – marquée 6)

La Commission indique dans son document (page 24 du PDF) que son "écosystème informatique (…) compte 50.000 appareils, plus de 1.000 applications institutionnelles dans une multitude de lieux ayant des besoins opérationnels différents, dans de nombreux centres de données et DG".

Elle estime aussi (page 30 du PDF) que "la communauté informatique [de la Commission] devrait également exploiter le potentiel croissant des logiciels de source ouverte et, le cas échéant, unir ses forces avec les communautés et les acteurs commerciaux principaux et mobiliser les capacités de cocréation afin d’aider les DG à trouver de nouvelles solutions innovantes".

> L'accès au document PDF en ligne sur europa.eu