Réglementer le ciblage publicitaire en ligne

L’an dernier, 21% des plaintes reçues par la CNIL concernaient le marketing. Elle a donc décidé de faire de la réglementation du ciblage publicitaire sa priorité 2019. Mais avant de dévoiler son plan d’action, la CNIL a précisé deux points importants pour les professionnels du marketing et les éditeurs : concernant la prospection commerciale et le scroll.

" On entend parfois que les emails des professionnels peuvent être collectés et utilisés librement, c’est faux.

    BtoC : le consentement explicite est nécessaire. La publicité par email est conditionnée à l’accord explicite des personnes concernées au moment de la collecte de l’adresse. Exceptions : les clients, pour des produits ou services analogues ; la prospection non-commerciale (caritative par exemple).
    BtoB : l’information préalable est nécessaire. Vous devez informer les professionnels, au moment de la collecte, de l’usage de leur adresse email à des fins de prospection – et comme les particuliers, ils doivent pouvoir s’y opposer facilement. La prospection doit être liée au poste de la personne contactée. "

> CNIL - juin 2019