Dark Patterns et UX Design

Sujet : Design, Constat : Problème éthique,
Un souhait : Voir le RGPD s appliquer !

Les « dark patterns » comment le design d'interface nous manipulent.
Un épisode de Netflix qui se lance automatiquement, réception automatique des notifications de FB (et autres !), un défilé d'image sur Instagram, le bouton 'tout petit' ou introuvable qui empêcherait de faire la mise à jour du système d'exploitation...

Ces situations ont pour point commun d'être liées aux « dark patterns ».
Le design doit être suffisamment persuasif pour inciter l'internaute / l'utilisateur a modifier son comportement - consciemment ou pas : rester davantage de temps sur le site web ou le service en ligne, s'inscrire ou s'abonner, acheter plus de produits, remplir un formulaire, accepter de diffuser ses informations personnelles à des tiers...

L'objectif (dans le jargon marketing) : augmenter le taux de conversion et la rentabilité d’un service !

Une des étapes, pour parvenir à cet objectif, consiste à connaître les utilisateurs eux-mêmes, ses désirs, ses rejets, ses appétences, ses addictions... dans la promesse de proposer des produits et services plus adéquats ou plus appropriés à ses souhaits et désirs.
En fait ce qui est à comprendre ici est que l'amélioration de service promis est non pas pour l'utilisateur mais pour l'entreprise qui gère ce service (rentabilité).
La connaissance ou le profilage des utilisateurs (profils psychologiques) permets d'influencer et d'amener l’utilisateur vers les buts visés par l'entreprise ou propriétaire du service (conversion).
Ce n'est bien sûr pas la notion de rentabilité qui est ici a remettre en cause mais les moyens d'y parvenir !

Le design persuasif au travers des « dark patterns » permets donc subrepticement d'influencer, orienter voir contraindre les utilisateurs aux objectifs souhaités par l'entreprise.

Que sont les «dark patterns» ?

« Dark patterns » a été inventé en 2010 par un spécialiste du design d'interfaces numériques, Harry Brignull. (vidéo en anglais) " Dark Patterns: Some Examples to Watch Out For "

Ce "Petit guide des Dark Patterns " de Cyroul
Vous y trouverez un petit résumé simplifié des dark patterns les plus utilisés : Nagging, Obstruction, Sneaking, Interface Interference et Forced Action.

Confusion entre l'ergonomie et l'UX design

Dans un temps pas si lointain (avant 2010) l'ergonomie était au service des utilisateurs, rendre les interfaces plus aisées d'utilisation : Concevoir des interfaces simples et facile d'usage (utilisabilité).
Réf. à Christian Bastien et Dominique Scapin, Jakob Nielsen, Amélie Boucher, Deborah Mayhew...

Avec le design UX et les Dark Patterns, les connaissances et profils psychologiques des utilisateurs sont introduites dès la conception des design.
La conception ergonomique des interfaces n'est plus au service des utilisateurs finaux mais des entreprises, en fonction de leurs stratégies commerciales et marketing, des cibles (clients) visés.
Si un bouton est plus petit ou plus gros ce n'est pas négligence ou "erreur" ergonomique mais par choix marketing dans le seul but est de faire 'cliquer' ici et pas ailleurs.
Un design UX est un design qui manipule les interfaces, non pour le bien des utilisateurs mais pour les besoins et objectifs de l'entreprise.

Exemple : " RGPD : quand ne pas donner son consentement ressemble au parcours du combattant "

Autre point de vue, celui de Cogito Ergo Gaïa (voir la description, de multiples liens sont proposés pour aller plus loin).

La neutralité du net

La neutralité d'internet c'est aussi la neutralité du web et des interfaces que nous utilisons au quotidien.
Au regard de ces dernières années, de plus en plus de sites web n'offrent plus d'information impartiale, neutre et objective mais orientée (utilisateur) client selon son profil.
Le design UX et l'introduction des dark patterns permettent de moins en moins à l'utilisateur de choisir librement.
L'UX design devient / est une véritable atteinte à la neutralité du web.

Recommandations

Donner le moins possible d'informations personnelles. Choisir d'utiliser des logiciels plus respectueux de la vie privée :
Quitter Chrome pour Firefox - sortir des services Google pour Qwant par exemple, pour ProtonMail, pour OpenStreet...

Aller + loin :