Espionnage et surveillance de masse : Aegis

En 2011 Richard Stallman disait du smartphone - comme outil de surveillance - que la Stasi en aurait rêvé.
Et bien la Chine fait mieux !

" Une enquête du magazine en ligne The Intercept dévoile la mise en oeuvre d'un système gouvernemental d'écoute et de traque en temps réel du quart des citoyens chinois connectés à Internet. Ce système a été développé et mis en place par Semptian, une entreprise chinoise qui collabore avec au moins deux grandes firmes technologiques américaines : IBM et Xilinx. "

Le système s'appelle Aegis.
Il permet non seulement d'intercepter des données mais aussi de surveiller ou censurer en temps réel des réseaux filiaires ou hertziens (Internet fixe ou mobile).
Comme l'explique le journaliste de The Intercept :
"Dans de nombreux cas, il semble que le système puisse collecter l'intégralité du contenu d'une communication, telle que l'enregistrement audio d'un appel téléphonique ou le corps écrit d'un message texte, et pas uniquement les métadonnées, qui montrent l'expéditeur et le destinataire d'un courrier électronique, mais aussi les numéros de téléphone d’une personne appelée avec les horaires exactes des appels. La capacité du système à accéder à l'intégralité du contenu d'un message dépendra probablement de la protection ou non du terminal par un chiffrement renforcé".

> Comment Pékin espionne 200 millions de citoyens, aidé par des firmes américaines - juillet 2019
> Interview de R. Stallman traduit en français