Tracing social

Le tracing social sera une application mobile à installer sur son smartphone, qui enregistre l’identifiant électronique de tous les autres utilisateurs à proximité de qui vous êtes passé.
Il est présenté comme inhérent au déconfinement.
Les risques :
Que le système soit intrusif, discriminatoire, anxiogène et pas franchement anonyme mais "pseudo anonyme".

> En savoir + sur le site web Droit et Technologie - du 23 avril 2020

Lire aussi sur Dalloz-actualités :
> Application de contact tracing : « un choix individuel gage de responsabilité collective » encadré par le CEPD

Plusieurs questions se posent comme le respect du RGPD et des principes de Privacy by design, la sécurisation du Bluetooth, le stockage et la gestion des données...

La présidente de la CNIL, Marie-Laure Denis, a appelé les parlementaires à se méfier du « solutionnisme technologique » et que, quelle que soit la solution retenue, elle ne peut constituer qu’une partie de la réponse à la crise sanitaire en cours et ne pourra pas s’affranchir d’un cadre légal respectueux de la vie privée des utilisateurs.
> Tracking : la Cnil pointe les nombreuses limites de l’application « Stop Covid » - audition au Sénat le 15 avril 2020


Autres réflexions pas des moins pertinentes de François Pellegrini
> Réflexions sur les outils numériques de suivi de contacts
Réflexions sur les outils numériques de suivi de contacts : Contribution à la tableronde de chercheurs du 23/04/2020 organisée par la commission des lois du Sénat dans le cadre de lamission de suivi de la loi d’urgence pour lutter contre l’épidémie de COVID-19. 2020. hal-02554672

Sur le site de l'INRIA
> L'équipe-projet StopCovid et l’écosystème des contributeurs se mobilisent pour développer une application mobile de contact tracing pour la France - 26/04/2020
On y apprend que Capgemini, Dassault et Orange sont désormais officiellemment investis dans la mise en place de l'application mobile de contact tracing  StopCovid.