Google nous géolocalise 376 fois par jour

L’enquête du Conseil irlandais pour les libertés civiles (ICCL) décrit “la plus grande violation de données jamais enregistrée”.
Google en prends (encore) pour son grade !
Et il y a de quoi, encore une étude qui montre et démontre que Google ne travaille pas pour " nous" mais bien pour elle-même.
Cette fois-ci, le problème est celui de la collecte de données sur notre géolocalisation.

Rapporté à l’échelle individuelle, le constat reste toujours impressionnant : sur le vieux continent, notre smartphone nous géolocalise en moyenne 376 fois par jour. Un chiffre inquiétant, mais bien inférieur à celui enregistré aux États-Unis, où aucun RGPD ne garantit la sécurité des données en ligne.


16 mai 2022 : les enchères en temps réel (RTB)* représentent une industrie de plus de 117 milliards de dollars qui opère dans les coulisses des sites Web et des applications. Il suit ce que vous regardez, qu'il soit privé ou sensible, et il enregistre où vous allez. Chaque jour, il diffuse ces données vous concernant à une foule d'entreprises en continu, leur permettant de vous profiler.

* le RTB (real-time bidding, ou enchères en temps réel) est un type de publicité qui repose sur la mise aux enchères d’un espace de diffusion. Concrètement, lorsqu’un utilisateur consulte une page web avec un encart publicitaire, son profil est automatiquement analysé par différents annonceurs potentiels, qui ont alors accès à plusieurs informations le concernant, et notamment sa géolocalisation.

Ce rapport présente pour la première fois l'ampleur de cette violation de données.

Idées clés :

  • Le RTB est la plus grande violation de données jamais enregistrée. Il suit et partage ce que les gens voient en ligne et leur emplacement dans le monde réel 178 000 milliards de fois par an aux États-Unis et en Europe.
  • En moyenne, une personne aux États-Unis voit son activité en ligne et son emplacement exposés 747 fois par jour par l'industrie du RTB.
  • 4 698 entreprises sont autorisées par Google à recevoir des données RTB sur les personnes aux États-Unis
  • En Europe, RTB expose les données des personnes 376 fois par jour.
  • Google envoie 19,6 millions de diffusions sur le comportement en ligne des internautes allemands à chaque minute où ils sont en ligne.
  • Les données privées des internautes européens et américains sont envoyées à des entreprises du monde entier, y compris en Russie et en Chine , sans aucun moyen de contrôler ce qui est ensuite fait de ces données.

> Rapport ICCL sur l'ampleur des diffusions de données d'enchères en temps réel aux États-Unis et en Europe - en téléchargement - mai 2022

Source :  Conseil irlandais pour les libertés civiles (ICCL) - https://www.iccl.ie/

A lire :
Le Project Bernanke  : Une affaire judiciaire qui touche au coeur même de l'activité (principale) de Google, sa régie publicitaire - achats d'espace publicitaire chez des éditeurs puis mise en place aux enchères auprès d'annonceurs.