Les promesses du référencement naturel

Si le référencement naturel / présence sur les moteurs de recherche - enfin surtout Google ! - semble nécessaire pour un site web, nous sommes dans un business sans fin.


Que promet le référencement naturel - dit SEO ?

D'abord la notion de référencement est apparu en 1994 avec le premier « crawler »,  robots capables de parcourir les pages web pour les analyser et les indexer.
3 ans plus tard, en 1997, Lycos constituait l’un des premiers moteurs de recherche.
Le métier de référenceur était né.
Son but : optimiser les sites web pour que ceux-ci soient bien indexés sur les moteurs, qu’ils apparaissent le plus haut possible dans les résultats de recherche (SERP) sur des mots-clés choisis.

Areferencement naturel seo 1vec l’arrivée des algorithmes de Google en 1998, le moteur de recherche calcule la popularité, des sites internet en fonction du nombre de liens qui pointe vers ses pages, vers chaque url.
C’est donc un critère Off Page (externe au site). Il n’est plus possible d’agir directement sur les sites pour mieux les référencer.

L’algorithme de Google comprend aujourd’hui plusieurs 100aines de critères (le design, la navigation, la qualité du serveur...) et est mis à jour (Core Updates) régulièrement plusieurs fois par an.
Un vrai business.
Envisager de sur-optimiser un site web pour un meilleurs référencement conduira obligatoire à une perte de visibilité dans les mois ou l'année à venir.

Quelle promesse et quel paradoxe, plus vous répondez aux critères de Google, plus vous allez être déclassé rapidement.
... et plus vous serez à même à revenir vers votre prestataire pour une nouvelle prestation !



... et les agences marketing qui vendent ce type de prestation ?


referencement naturel seo 2Quelques arguments marketing :
  •  Une bonne visibilité sur les moteurs de recherche est un atout majeur pour toute organisation
  •  Ecrire et produire des contenus pertinents pour l’internaute (selon les critères de Google !)
  •  Apporter la réponse la plus pertinente possible à l’internaute qui formule une requête / recherche.


Pour reprendre ces points.


. Effectivement une bonne visibilité peut être utile pour son entreprise.
Mais attention à ce glissement sémantique, augmenter sa visibilité ne veut pas dire obligatoirement augmenter son CA - ou plutôt ses bénéfices.
Gagner en visibilité c'est un coût.
Beaucoup d'agence revendiquent le rôle du référencement des grandes entreprises, qui ont réussi.
Oui c'est vrai, mais avec des budgets marketing de +sieurs 10aines à 100aines de milliers d'euro ... par mois !

. Si structurer son contenu est effectivement important : balises H1 -H2 - h3 - h4 ...
Titre, sous-titre, une idée par paragraphe, etc. c'est en fait une base pour tout document écrit, même sur papier !
Produire un article pertinent - avec des mots ou expressions clés de plus en plus suggérés par le moteur de recherche - c'est faciliter les algorithmes de Google à mieux reconnaître vos contenus.
Ce qui est à comprendre ici est qu'un "contenu pertinent et de qualité" est un contenu qui intègre les critères de Google, en utilisant ses mots clefs, ses expressions, ses thèmes...

Pour Google, plus votre site web sera structuré et balisé selon ses propres critères, plus votre site sera "pertinent" pour répondre à ses exigences d'automatisation : placement sur son moteur de recherche, placement publicitaire, collectes de donnée (son coeur de métier)...

Plus vous serez à sa merci* et plus vous devrez payer, pour exister en ligne !
* Maintenir quelqu'un dans une grande dépendance, soumettre quelqu'un à sa volonté.

. " Apporter la réponse la plus pertinente possible à l’internaute ", voilà un argument qui pourrait bien aller à l’encontre des intérêts des agences marketing.
Une nouvelle tendance, la « recherche à zéro clic », plus besoin de cliquer sur un site web référencé, la réponse est directement donnée sur la page de Google.
Les réponses proposées ne sont pas rédigées par Google mais issues des sites web référencés.
Comment justifier un référencement naturel pertinent quand moins de 50% des recherches (étude réalisée par Sparktoro) ne mènent à aucun clic, pire encore si le contenu est repris par Google pour ses propres services.
> Google, le « zéro clic » se confirme - mars 2021


Recommandations :mapao poisson profil2 300x300

  • Ne pas écrire pour Google mais pour vos client.es, la réponse ici n'est pas d'être vu mais d'être lu, apporter de réelles informations.
  • Optimiser techniquement votre site web pour qu'il soit reconnu par les moteurs de recherche mais ne pas chercher à sur-optimiser.
  • Réduire sa dépendance à Google. L'opacité de ses algorithmes et leurs mises à jours ne permet aucun contrôle. Même avec un bon SEO, vos positions sur le moteur ne sont pas acquises et elles peuvent être chambouler à tout moment.
  • Mixer, diversifier les plateformes de visibilité (réseaux sociaux, communiqués, événements...).


Autres remarques :

Au sein des résultats de Google, la part prépondérante des annonces publicitaires (AD) remet en cause les classements de sites web issus du référencement naturel.
Les requêtes deviennent de plus en plus commerciales et de moins en moins "naturels".
Il est peut-être bon de rappeler que Google est aussi et surtout une régie publicitaire.


Il est fort dommage qu'à ce jour, malgré les scandales de ces dernières années, les agences marketing ne sensibilisent pas leurs client.es de ces enjeux de subordinations et de dépendances.
Cet asservissement des agences marketing aux entreprises américaines, qui de plus ne respectent pas réellement le RGPD européen, est plus qu'inquiétant... mais c'est un autre sujet.

 

En savoir + :

. L'excellent article 4 questions aux algorithmes - Affordance avril 2022